guide-jardinage

Petit guide du jardinier débutant

Vous avez envie de débuter un jardin ou un potager, de cultiver des fruits ou des légumes, de faire pousser des fleurs ou des aromates ou juste de profiter des vertus zen et relaxantes du jardinage ?

Seulement, voilà, vous n’y connaissez rien et vous ne savez pas par où commencer ? Débuter est toujours difficile, c’est souvent même la chose la plus difficile, mais vous allez voir qu’après avoir lu ce petit guide, vous saurez l’essentiel pour enfin vous lancer et concrétiser votre projet et vos envies.

Premier pas du jardinier débutant : définir ses envies et ses capacités

Si vous voulez profiter de votre futur jardin ou potager, définissez d’abord vos envies et vos capacités, en vous posant quelques questions comme :

  • Combien de temps puis-je y consacrer ?
  • Combien puis-je et suis-je prêt à investir ?
  • Ai-je envie de produire et de récolter, ou de juste avoir un espace pour me détendre ?
  • Ai-je l’endroit pour le faire ? Est-il à proximité ou non ?

À titre d’exemple, si vous disposez de peu de temps et peu d’argent, orientez-vous plutôt vers un jardin ou potager de petite taille et choisissez des plantes faciles à faire pousser et faciles d’entretien.

Laitue, basilic, cerises, fraises et bien d’autres feront le bonheur des gourmands, tandis que l’aubépine, la capucine, le coquelicot, la lavande et les fleurs en tout genre enchanteront les esthètes !

Elles sont également adaptées pour la culture en pot, pour ceux ne disposant que d’un balcon ou d’une terrasse.

Si vous disposez de beaucoup temps et de moyens, vous pouvez tenter des cultures plus délicates, comme par exemple le melon, le chou ou le chou-fleur, mais il vaut mieux s’en abstenir si on débute, au risque de se décourager.

Une fois vos envies et capacités cernées, le type de jardin qui vous conviendra le plus sera défini et vous pourrez avancer vers la prochaine étape : L’achat de matériel.

À bon jardinier, bons outils : Les outils du jardinier débutant

Un bon outillage est indispensable pour bien commencer à jardiner, mais quels outils choisir ? Pas besoin d’investir dans ou d’acquérir une panoplie de pro ! Un outillage de base peut suffire à faire l’affaire. Il faudra le choisir en fonction de votre espace. Entre un jardin ou de la culture en pot, il y a quelques différences.

Pour le travail du sol, vous aurez besoin de :

  • Une bêche pour retourner la terre ;
  • Une griffe pour émietter, ameublir et aplanir le sol, le mettre à niveau et l’aérer ;
  • Une binette pour désherber et sarcler ;
  • Un râteau pour ramasser les feuilles et débris, égaliser le sol et le nettoyer  ;
  • Une pelle pour creuser ;
  • Une serfouette, l’outil polyvalent par excellence avec deux têtes différentes qui permettent de biner/creuser/griffer. Il est extrêmement utile et pour certains indispensable ;

Pour planter, un transplantoir et un plantoir feront l’affaire.

Pour l’entretien, vous aurez besoin d’une paire de gants, d’un sécateur, indispensable pour la taille, d’un arrosoir, d’un tuyau d’arrosage et d’une brouette pour déplacer les charges lourdes ou volumineuses.

Pour la culture en pot, qui se fait principalement en balcon et sur terrasse, en plus de quelques outils cités précédemment (comme le sécateur, gants, transplantoir, serfouette, arrosoir, etc.) et leurs versions adaptées (mini griffe, mini râteau, par exemple), vous aurez besoin :

  • De pots et bacs choisis en fonction de l’espace et de ce que vous plantez : pots de 15 à 22 cm de profondeur pour le thym ou basilic par exemple, bacs de 40 à 45 cm de profondeur pour les tomates, concombres, par exemple ;
  • Du terreau et des engrais adaptés à ce type de culture ;
  • Des gravillons ou des billes d’argile à mettre en couche au fond des pots et bacs pour le drainage ;
  • Du feutre de drainage afin d’éviter le mélange du terreau avec la couche de drainage ainsi que le pourrissement des racines.

Un, ,deux trois, jardinez !

Vous voulez maintenant mettre « la main à la terre », faire pousser, mais avant, il y a des choix à faire : semer des graines ou choisir des plants déjà prêts ? Et à quel moment de l’année le faire ?

Les graines ont l’avantage d’être plus économiques, mais requièrent un peu plus d’expérience : les chances d’échec sont plus élevées. Les plants, plus onéreux, ont l’avantage d’être prêts à planter, demandent moins d’expérience et les chances de réussite sont plus élevées. Nous allons prendre pour exemple les plants, plus faciles pour un débutant.

Pour de la culture en jardin, préparer l’avant plantation en bêchant la terre et en répandant des matières organiques (fumier, compost, etc.).

Puis, nettoyez la terre des herbes, cailloux ainsi que racines et ratissez le sol. Creusez un trou, versez-y du terreau ou du compost.

Enlevez le plant de son contenant et mouillez la motte, puis mettez-la en terre et recouvrez. Arrosez copieusement d’eau.

Désormais, il s’agira pour vous de prendre soin de vos plantes :

  • Les arroser régulièrement, particulièrement en été ;
  • Aérer la terre autour à l’aide de la griffe ;
  • Voir si votre plante n’a pas de parasites, ce qui, le cas échéant, devra être traité ;
  • Verser de l’engrais afin de la fertiliser ;
  • Certaines plantes, les arbres notamment, ont besoin de taille : un coup de sécateur favorise leur croissance.

Le moment de planter dépendra d’un calendrier de jardinage. On ne peut pas tout planter à tout moment. Consultez les calendriers disponibles en grand nombre sur internet ou demandez au vendeur de semences et de plants, il saura sûrement vous conseiller.

Voilà, sommairement, de quoi démarrer votre jardin ou potager et goûter aux joies du jardinage !